Stages

Décembre 2014 : Stage pratique de montage avec Anne Baudry / Autour du cinéma documentaire

 

Sur 2 week ends : les 06-07 / 13-14 décembre 2014

Salle Raspail – 2, place Raspail 37000 Tours

15 places disponibles

 

« 2 week-ends :

- Pour explorer les questions déterminantes qui guident le montage d’un film ainsi que les différentes phases de son élaboration. Le montage final comme palimpseste de toutes les versions qui précèdent.

- Pour expérimenter, à travers des exercices, comment passer d’un montage mécanique à un montage inspiré.

 

Le premier week-end sera principalement consacré à l’analyse de trois films qui chacun présente un aspect singulier et dominant dans la construction et les partis pris.

Ainsi pourront être abordés : « La liberté et la subjectivité », « Les figures du récit », »La construction et le déploiement des métaphores, autour d’un indicible secret ».

Un exercice simple sera proposé.

À la fin du premier week-end, deux autres exercices, plus complexes, pourront être montés pendant la semaine et visionnés au début du deuxième week-end.

 

Le second week-end débutera par le visionnage comparé des différents exercices.

Les questions soulevées par les difficultés rencontrées seront approfondies. À travers des exemples concrets et brefs, seront abordées quelques points essentiels : comment dégager à l’intérieur d’une séquence une dramaturgie, comment trouver la bonne durée d’un plan, comment couper un plan séquence, comment trouver les charnières d’une séquence à une autre, comment relier entre eux des éléments hétérogènes, peut-on utiliser ou non de la musique dans un documentaire, et quelle musique ? Etc…

 

Je reprendrai ces questions à travers deux ou trois films que j’ai monté, pour transmettre aux stagiaires une méthode particulière, une façon subjective de penser le film à faire, et de le laisser venir à soi. » Anne Baudry

 

Après des études de philosophie, Anne Baudry intègre l’IDHEC. À sa sortie de l’école elle devient chef monteuse, et travaille avec des cinéastes documentaristes, tels que Denis Gheerbrant, Jean-Louis Comolli, Richard Copans, David Teboul, entre autres… Co-scénariste d’un grand nombre de films, elle est sociétaire de la Scam. Ancien Professeur associé à l’Université de Lyon 2, elle continue à enseigner à la Fémis et aux Ateliers Varan dont elle est membre.

Elle poursuit à travers ses cours et ses montages, une réflexion sur le cinéma, dont elle redécouvre sans cesse l’inépuisable richesse et la complexité.

 

Informations pratiques

 

Télécharger le formulaire d’inscription

Atelier ouvert aux amateurs.

Venir si possible avec un ordinateur équipé du logiciel Final Cut Pro.

Formulaire d’inscription à nous renvoyer au plus tôt si vous êtes intéressé (jauge limitée).

Contact : 02 47 05 24 78 / contact@sanscanalfixe.org

 

Avril 2013 : Stage corps et caméra avec Jean-Louis Le Tacon

 

letacon » Depuis l’invention du cinéma direct, du cinéma en prise directe sur la réalité, le cinéaste s’est emparé de la caméra et abandonnant le tripode, a fait de son corps le support fluide, léger, en perpétuel mouvement. Désormais corps et caméra sont couplés pour s’engager dans l’exploration du monde. Ce sont les gens du monde qui indiquent à l’homme à la caméra les positions à prendre, les mouvements à exécuter et non l’inverse. Souvent, cette opération s’étire en de fabuleux plans séquence.

 

C’est à dire que le corps du filmeur devient l’outil essentiel.Et c’est tout à fait logique que les pionniers du cinéma direct ont pensé à inventer une méthode d’entraînement corporel pour cette tâche.

 

J’ai pratiqué pendant trois ans auprès de Jean Rouch et de ses assistants, la gymnastique d’opérateur, et ce il y a 40 ans et je n’ai jamais cessé de la pratiquer depuis. Et de surcroît, pratiquant le Tai Chi, art des mouvements lents en plein équilibre et en bon aplomb, je ne cesse de développer la méthode.

 

Les appareils de prise de vue ne cessent d’évoluer, ce qui implique une nouvelle ergonomie et donc l’invention de nouvelles formes d’entraînement. La session Corps et Caméra que je vous propose, est de découvrir cette gymnastique d’opérateur, de vous initier à ces techniques corporelles pour une harmonie entre Corps/Caméra∕  Esprit. À l’issue de la session, vous aurez mis le pied à l’étrier et si le corps vous en dit, vous pourrez vous entraîner vous- même. Il vous sera remis un guide pour faciliter la mémorisation des formes. Enfin, ce n’est pas étonnant que l’organisation de ces techniques corporelles a émergé dans le champ de l’ethnographie visuelle qui prend souvent comme aire de découverte, celle des rituels où les corps sont très impliqués. Et bien, la gymnastique d’opérateur devient notre rituel d’initiation au cinéma des filmeurs. En apprenant à notre corps à se mouvoir pour braquer la caméra sur le monde, nous oserons nous immerger dans le monde, nous oserons rencontrer les gens du monde pour les penser l’un en rapport avec l’autre par l’image en mouvement et le son. » Jean-Louis Le Tacon

 

Informations pratiques

 

Week-end du 6/7 et 13/14 avril sur Tours et Saint-Pierre-des-Corps

tarif : 80 euros (prix comprenant la formation et les repas des samedi midi, samedi soir et dimanche midi)

Pour plus d’informations et inscription :

scf.communication@gmail.com / 02 47 05 24 78